La légende veut qu'à l'origine la framboise soit un fruit blanc.

La nymphe  Ida,

fille du roi de Crète et nourrice de Zeus voulait  cueillir une framboise pour calmer le chagrin de ce dernier.

Elle se piqua le sein aux épines du framboisier et le fruit prit alors une teinte rouge sang.        
       
        Plus sérieusement,

les framboisiers sauvages sont originaires des zones montagneuses d'Europe.

On peut toujours trouver des plants sauvages dans les Alpes,

le Massif Central et les Vosges.

        Le nom "framboise" serait d'ailleurs issu de la déformation du terme "fraise des bois".

fraise_des_bois

Le nom scientifique de la framboise est "Rubus idaeus",

en référence à la nymphe de la légende.

        Les premières framboises rouges ont été cultivées à partir du Moyen Âge et leur production s'est démocratisée à partir du 20ème siècle.        
       
        La framboise fait partie de la famille des ronces.

Habituellement rouge,

elle peut également être noir,

framboise_noire___440840992

jaune,

framboise_jaune

orange,

Framboise_orange

ambré ou blanc.

La framboise est composée de plusieurs petits grains appelés drupéoles qui contiennent         chacun une graine,

la drupe.  

framboisiera

      Les framboisiers se partagent en espèces remontantes (qui fructifient deux fois par an, en juin et en septembre) et non remontantes (la  pousse s'effectue sur les cannes de l'années précédente).
       
        Cette culture,

en pleine terre ou sous abri,

est surtout localisée dans le Val-de-Loire,

le Limousin,

l'Île-de-France et dans toute la région  Rhône-Alpes.

La récolte s'échelonne de juin à septembre,

en fonction des espèces.


_framboisier        
        A noter que la mûre sauvage fait partie de la même famille que la framboise.    


ronce_mure   

Cette ronce appelée "Rubus fruticosus" est considérée comme un fruit rouge malgré sa couleur violacée.

Il existe également une mûre cultivée,

fruit du mûrier, la "Morus nigra".

Cette dernière est plus calorique que sa petite sœur sauvage,

54 kcal/100 g contre 35.

Des croisements ont été réalisés entre des mûres et des framboises,

donnant notamment naissance à la framboise Loganberry.

Pline l'ancien, illustre voyageur et géographe du premier siècle avant Jésus-Christ, considérait en effet que ce sommet était à l'origine de la framboise et de sa diffusion dans le monde connu.

Les grecs de l'antiquité étaient persuadés que le blanc était la couleur d'origine des baies.

C'est le sang de la nymphe Ida, après qu'elle se soit égratignée sur un arbuste, qui serait à l'origine de la couleur rouge.

Bien qu'on puisse trouver des variétés de framboises dès la mi-avril, la saison idéale se situe plutôt entre la mi-juin et le mois d'octobre.

La framboise est peu calorique.

Elle est riche en calcium, en fer, en phosphores et en vitamines.

Très fragile et se gâtant rapidement, elle doit impérativement être travaillée dans les plus brefs délais après son achat ou sa cueillette.

Sucrée, acide et dotée d'un parfum inimitable, la framboise se prête admirablement bien aux plaisirs sucrés.

Elle peut se déguster tout simplement avec une crème chantilly.

Assortie de fraises des bois, de mûres et de cassis, la framboise peut donner lieu à de succulentes salades de fruits.

Délicatement couchées sur une pâte sucrée et un lit de crème pâtissière, les framboises seront les vedettes d'une superbe tarte.

Elle pourront également se transformer en de fruitées confitures et gelées.

En coulis, la framboise viendra parfumer et rafraîchir les palais des convives.

Accompagnée de champagne, la baie viendra à point nommé pour les soupers et dîners galants.

Enfin, elle peut également rentrer dans la confection de sauces accompagnant le gibier.

Comme toutes les autres baies aux saveurs acides, elle est très appréciée par les traditions culinaires nordiques, slaves et anglo-saxonnes.