2 Février 2010

Les navettes de saint Victor:

L'histoire des navettes est liée à celle de la vierge Noire de Saint Victor.. Vers la fin du XIII ème siècle une statue d'une vierge s'échoua vers les bords du lacydon.

 

Elle était en bois polychrome, sa robe verte était salie, meurtrie par la patine.

 

Elle portait une couronne d'or.

vierge_noire_s

Il n'en fallut pas plus pour que le petit peuple des artisans Marseillais voit là une marque du destin et un signe de protection.

 

La forme des navettes figure l'embarcation avec laquelle la vierge est arrivée à Marseille, et la cuisson même du biscuit se fait à deux pas des catacombes de l'abbaye Saint Victor.

1411813322_0779843485

 

Elle fut, selon les uns, Notre Dame du feu Nouveau, selon les autres, la Vierge Protectrice des Gens de mer. Certains disent aussi que la navette symbolise la barque qui amena les Saintes sur la côtes de Provence. Pour rappeler cette histoire, Monsieur Aveyrous, fondateur du Four en 1781, eut l'idée de donner à son délicieux biscuit la forme d'une barquette.

 

Traditionnellement parfumées à la fleur d'oranger.

 

Chaque 2 février marque la vierge et les navettes :

 

Chaque année des marseillais se lèvent très tôt et entament une procession du Vieux-Port à l'Abbaye St Victor pour célébrer la chandeleur et ses cierges verts.
Messe, bénédictions et autres traditions.
   On célèbre l'office dans les catacombes et il est de tradition de toucher la robe verte de la statue...avant d'aller acheter des navettes.
38

 

Souvent imitée mais jamais égalée, la véritable navette de Marseille est produite toute l'année en un seul endroit de Marseille .

 


 

navette

 

                navette2

Pour beaucoup de Français, la chandeleur rime avec "crêpes que l'on fait sauter avec une pièce en argent dans la main". Et pour beaucoup de Provençaux, chandeleur rime avec "faire la queue dans le froid pour acheter ses navettes".


.La chandeleur-Les traditions
 

On célèbre ce jour la présentation de Jésus au Temple et les relevailles de la Vierge, quarante jours après Noël.

 

Au quarantième jour après la naissance de Jésus, la Vierge se rendit au Temple présenter, pour sa purification, deux tourterelles et deux pigeons.

 

Chandeleur nous vient de la coutume selon laquelle, en ce jour, on faisait autrefois des processions avec des chandelles allumées.

 

Le  pape Gélase fit supprimer la cérémonie en 472 mais les traditions de la Chandeleur sont restées.

 

En Bretagne, ce cierge était précieusement conservé.

 

On ne l´allumait dans l´année qu´au cours de violents orages.

 

On s´s'agenouillait alors et on adressait une prière. Ce cierge était béni le jour de la Chandeleur à l´église, suivit aprés d´une  procession (voir annexe no. 2).

 

Le jour de la Chandeleur, en Loire-Atlantique, on fleurissait les ruches.

 

Une branche de saule ou de noisetier les plaçait sous la bienveillance céleste. On remplaçait parfois la branche par des chatons de couldre ou de sauldre (noisetier ou saule) que l´on mettait à l´intérieur de la ruche. On évitait de se marier à la Chandeleur.

 

A Rennes , prétendait que cela portait malheur.
La veille de la Chandeleur était particulièrement propice aux jeunes filles qui désiraient connaître l’homme qu’elles épouseraient. Au cours de cette même nuit, les jeunes filles  mettaient deux bougies allumées devant un miroir et s’endormaient. A minuit, elles devaient descendre en posant à terre le pied droit le premier, puis regarder dans le miroir où continuait de brûlerles bougies: elles devaient y voir l’image de leur futur mari.

 

A la Chandeleur, on faisait des crêpes. Personne ne devait en emporter ce jour-là hors de la maison. On attendait le lendemain pour offrir le surplus éventuel de crêpes que la maisonnée n´avait pu manger.

.Origine et symbolique de la crêpe


Sa forme et sa couleur évoque le Soleil enfin de retour après la nuit de l'hiver.

 

On dit aussi que le pape Gélase 1er, qui christianisa la Chandeleur, réconfortait les pèlerins arrivés à  Rome avec des crêpes.

 


Enfin la crêpe utilise le froment en quantité et les moissons ne sont alors plus très loin. Elle protège en outre la récolte de la moisissure et le foyer du malheur.De nombreux proverbes en témoignent:

 

"Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur".Il faut faire sauter les crêpes avec une pièce dans la main afin de s'assurer prospérité toute l'année. Le tout  aux lueurs des chandelles, qui par ailleurs éviteront à la cuisine de rester enfumée pendant 3 jours !

 

Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne laisse pas tomber à terre, celui-là aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine.On fait sauter la première crêpe sur l'armoire, car elle ne moisira jamais.

 

Cela peut sembler curieux mais il parait que ça préserve de la moisissure l'ensemble de la future récolte !
En ville on se limitera à faire sauter les crêpes avec adresse avec une pièce dans la main, sauf si le lancer de crêpes sur armoire vous amuse!!


Le four des navettes de Saint Victor


four_des_navettes_gallery






Four_navettes_gallery                     

P1000257_gallery




escapade_marseille_052008_038_gallery      

navettes_24_gallery

Recette des navettes de St Victor:

500 g de farine,
200 g de sucre,
75 g de margarine,
3 œufs,
50 ml d'eau de fleur d'oranger,
50 ml d'eau.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et une pincée de sel.

 

Former une fontaine et y déposer les œufs, l'eau de fleur d'oranger et la margarine.

 

Travailler à la main tout en versant l'eau :

 

on obtient une pâte un peu ferme que l'on va laisser reposer 1 heure.

 

Séparer alors la boule de pâte en 2, puis encore en 2, puis encore en 2 et encore une fois en 2 pour obtenir de petites boules de même taille de 50 g environ.

 

Les rouler légèrement pour obtenir un petit boudin que l'on aplatit en pinçant les bords et en fendant légèrement le milieu.

 

Déposer ces navettes sur une plaque préalablement beurrée (ou mieux : sur du papier cuisson).

 

Laisser encore reposer 1 heure.

 

On peut enduire au dernier moment, légèrement les navettes de jaune d'œuf :

 

elles prendront ainsi un aspect doré.

 

Enfourner à four chaud 180 ° environ pendant 15 minutes environ en surveillant:

 

la teinte doit être légèrement dorée.

(Tout ceci n'est que supposition !

Car la vrai recette est bien gardé par le boulanger qui ne peut divulguer tous ses secrets !!!!

 

Une tradition à Marseille !)