Pour vous, un petit brin de bonheur...

 

 

 

muguet

 


Je vais vous révéler l'histoire que ma grand-mère italienne me racontait lorsque j'étais petite (environ 5 ans).

Lorsqu'elle était enfant elle habitait une jolie petite maison (trulli) dans le sud de l'Italie.

 

 

trulli

 

Son village s'appelait " Alberobello".

Tout était très imagé pour moi. Le village se situe dans la botte de l'Italie (moi j'imaginais une maison dans une botte !)

Elle faisait partie d'une famille de 10 enfants. Son père était tailleur, et partit aux Etats Unis pour faire fortune !

Il avait emmené les 4 garçons les plus grands avec lui, alors que ma grand-mère n'avait que 6 ans.

Elle n'a jamais su, si son père avait trouvé richesse, et n'a jamais revu ses frères.

Sa mère aussi était couturière, elle était seule pour élever ses 6 autres enfants.

La vie était très dificile, ils ne mangeaient souvent qu'un seul repas par jour.

Autrefois, ma grand-mère fit un caprice pour avoir une nouvelle robe, car elle ne voulait plus porter celles de ses soeurs.

Elle me racontait qu'elle avait aidé sa mère à confectionner une nouvelle robe toute une journée et une grande partie de la nuit, dans un tissus pied de poule (là aussi j'imaginait une robe couverte de traces de pieds de poule !)

Elles travaillaient à la lumière d'une lampe à huile. A son reveil la robe avait disparu.

C'est une autre petite fille qui portait la jolie robe.

Sa mère avait vendu la robe car elle manquait beaucoup trop d'argent pour nourrir tous ses enfants.

Ma grand-mère était folle de rage !

Mais pour sa peine, sa mère lui donna  1 sous !

 "C'est quoi mémé, un sous ? Qu'est ce que tu as fait avec ton sous ?"

J'étais très curieuse !

- Tu as acheté des bonbons ? 

- Non, me dit-elle, j'ai acheté ceci...

 

 

vase_capo_storte

Et elle me montra un tout petit vase posé sur la cape de cheminé à côté du gros reveil qui faisait un bruit d'enfer !

J'étais très surprise, mais elle m'expliqua que lorsqu'elle allait vendre le travail de sa mère, elle passait devant une toute petite boutique qui vendait de la vaiselle, et qu'elle était tombée amoureuse de ce petit vase !

Et bien moi j'en ai hérité de ce petit vase, c'est la seule chose que j'ai voulu gardé de ma grand-mère.

Ce tout petit vase qui malheureusement, un ramoneur avait fait tomber de la cheminée.

Nous avions recollé le petit morceau, mais pas la petite cloche de muguet.

 Le petit vase qui a pris place dans mon sac à main enroulé dans un foulard à chaque déménagement.

Alors chaque année, à la saison du muguet, je le sors de son étagère et je mets quelques brins de muguet.

Je tiens énormement à cette petite chose !

( J'ai eu droit pendant des années à cette belle histoire au moment du premier mai. Je l'ai appelé "le petit vase Capo storto"  qui veut dire chapeau tordu, et c'est le nom de famille de ma grand-mère !)

Aujourd'hui ce vase a plus de 105 ans !

 

 

 

 alberobello

 

 

(Alberobello possède la particularité d'avoir des trulli, c'est-à-dire des maisons

  • faites de pierres sèches (sans mortier),
  • au toit en forme de cône couvert de lauses calcaires plates ramassées dans les champs voisins ou extraites lors du creusement des citernes afférentes à chaque nouveau trullo.

Elles sont appelées des trulli (au singulier trullo) en italien mais casedde (au singulier casedda) en dialecte local.

On en compte environ 1 500 dans les quartiers Monti et Aia Piccola, tous deux classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles font la renommée de ce centre urbain unique au monde.)