Nectarines et brugnons




En effet entre la nectarine et le brugnon, la différence est ténue, et les vérités nombreuses à propos de ce fruit.

Les versions se confrontent :

issus d’une mutation naturelle du pêcher, d’une greffe ou du hasard !

 On peut trouver bien sûr des spécificités à chacun : 

le brugnon possède, le veinard, un noyau adhérent  au contraire de la nectarine.
Dans les deux cas, on observe l'absence du duvet bien reconnaissable à la pêche.

La nectarine est moins fragile et plus facile à transporter.


Avec leur teneur très forte en vitamine c, vitamine A, potassium, et bêta-carotène, les nectarines et les brugnons sont très bons pour la santé.

Les marchés d'été regorgent de ces fruits qui sont assez robustes, ce qui leur confère leur popularité.

Choisissez ces fruits encore fermes, mais pas trop durs, et comme on le fait pour le melon, ou l'avocat, laissez-les mûrir.

Après quelques jours, ces fruits atteindront la maturité que vous préférez.


Ces fruits cousins se prêtent avec grâce à de nombreuses variations culinaires et gustatives.

Les vins trempés, les salades de fruits mais aussi les clafoutis, marmelades, sorbets et autres joyeusetés pâtissières forceront le talent simplisme des adorateurs de fruits humides.