• Ce mot n'apparaît nulle part dans les évangiles et n'apparaît dans notre langue qu'en 1175. Le mot vient de l'expression latine « dies natalis » (jour de naissance) employée le jour où les Chrétiens célèbrent la naissance du Christ.


    Au fil des années, « natalis » s'est transformé, a évolué phonétiquement en « Nael ».

                 « Nael » est apparu pour la première fois dans un texte de 1120. L'évolution continue et, en 1175, on écrit pour la première fois « Noël ».  

  • L'autre hypothèse laisse entendre que Noël viendrait de l'assemblage de 2 mots gaulois utilisés pour désigner la renaissance du soleil au solstice d'hiver : Noio:nouveau    (en breton: neuez, en grec: neos)et hel:soleil (en breton: hed, en grec: hélios.)
  • Avant de fêter Noël, au I siècle avant JC, Rome célébrait le culte de Mithra, divinité perse de la lumière.
    Le 25 décembre était alors le jour du solstice d'hiver, la naissance de la divinité Mithra le « soleil invaincu » où l'on sacrifiait un taureau en son honneur.
     
    Pour la religion chrétienne, la fête de Noël n'existait pas; c'est à partir du II ème siècle, que l'Eglise recherche la date précise de la naissance du Christ pour laquelle les évangiles sont muets.
    L'absence de document établissant la date de naissance de Jésus permit de laisser le champ libre à l'Eglise pour choisir une date qui coïncide avec le solstice d'hiver pour contrer la fête païenne de la divinité Mithra.

  • C'est vers 330 que l'empereur Constantin fixa la date au 25 décembre, mais ce n'est qu'en 353, sous le pape liberius (ou liberos) que la fête de la naissance du Christ fut instituée à Rome.
     
    L'Eglise d'orient, qui jusqu'alors célébrait la naissance de Jésus le 6 janvier jour de l'Epiphanie, adopta elle-aussi la date du 25 décembre sur l'initiative de Saint Grégoire de Nazianze, célébrant ainsi la venue sur terre du sauveur.
       

  • Empereur Theodose
  • En 425, l'empereur Théodose codifia officiellement les cérémonies de la fête de Noël, ainsi Noël devint une fête exclusivement chrétienne.
        Le concile d'Agde en 506 rendit cette fête  obligatoire, et l'empereur Justinien, en 529, en fit un jour férié.
        C'est à partir du Vème siècle que l'on commença à célébrer la messe de minuit.
       
    La fête de Noël se repandit progressivement en Europe, puisqu'elle fut célébrée dés le Vème siècle en Irlande, le VIIème siècle en Angleterre, et au VIII en Allemagne.
       
  • Aujourd'hui, Noël est devenu une institution plus traditionnelle pour certain que religieuse. Elle donne l'occasion aux familles de se rassembler, et aux enfants d'avoir des cadeaux.

       Qui n'a pas de souvenir merveilleux de cette magique fête de Noël ??

 

Qu'est-ce que l'Avent :

 

L'Avent, du latin adventus , qui signifie « arrivé, venue », est une période de 4 semaines avant la veille de Noël durant laquelle les Chrétiens devaient s'imposer le plus souvent en jeûnant, à l'approche d'une fête. Pendant ce temps, on préparait le repas, on nettoyait et décorait la maison.

L'Avent représente les 4 semaines précédant la fête de Noël, mais ce sont les 4 dimanches de ces semaines qui importent le plus. Depuis le pape Grégoire I er ( XIème siècle) c'est la période de la préparation à la venue du Christ, et le début de l'année liturgique pour les Chrétiens.

    L'avent commence le premier dimanche qui suit le 26 novembre, et chaque dimanche de l'Avant, on allume une bougie.   
    

La Couronne de l'Avent - Couronne de Noël :

 


  • Saint Nicolas

  • La couronne de l'Avent est née au XVIème siècle en Allemagne pour que les Chrétiens se préparent à la grande fête de Noël. La couronne de l'avent est un cercle qui rappelle aux Chrétiens que chaque année est la période où Jésus revient.

            
    Mais la légende raconte que la couronne de l'Avent aurait été créée à Hambourg vers 1850 dans un orphelinat par le pasteur Heinrich WICHERN. Elle est faite de plusieurs branches de sapin, de laurier, de houx, de gui, de pommes de pin et de rubans de couleur. Elle porte 4 bougies, une pour chaque semaine de l'Avent ; au cours de la première semaine, on en allumait une, deux la deuxième semaine et ainsi de suite.


  • Cette tradition qui nous vient d'Allemagne s'est ensuite répandue dans les pays scandinaves avant de gagner l'Amérique du Nord et une bonne partie de l'Europe. La couronne de Noël pouvait alors être suspendue au plafond, servant ainsi de luminaire, ou déposée sur une table. Pour certains sa forme ovale évoque la couronne d'épines que portait Jésus sur la Croix, pour d'autres elle est plutôt le symbole du temps qui ne s'arrêtera jamais.

Le Calendrier de l'Avent :

 

  • Calendrier de l'avent

  • Cette tradition d'origine germanique a été créée par un père de famille pour canaliser l'impatience de ses enfants. Il découpa les images pieuses qu'il remettait chaque matin à ses enfants. Le calendrier de l'Avent était né.


    Aujourd'hui, les images pieuses du calendrier ont été remplacées par des biscuits ou des chocolats, ou même quelques fois de petits cadeaux.

 

  • La crèche est relatée depuis le XIIIème siècle; il s'agit en fait du lieu où Marie aurait déposé Jésus, sûrement dans la mangeoire garnie de paille, dans une étable où des animaux leurs procuraient la chaleur.

    La légende raconte que c'est Saint François d'Assise qui, en 1223, imagina une crèche et l'installa dans une grotte afin de représenter la naissance du Christ.

            En France la tradition de faire une crèche de Noël est apparue vers le XIVème siècle et connut certaines difficultés durant la Révolution qui interdisait la représentation de scène religieuse. Mais la crèche resta dans le coeur des croyants pour nous parvenir.
           
  • Les santons sont apparus en Provence vers le XVIIème siècle, les santons ("santoun" qui signifie "petit saint") représentent alors les habitants du village se rendant à l'église (pécheur, berger, boulanger ...). Mais à cette époque la crèche représentant la naissance de Jésus n'est encore visible que dans les églises. Il faudra encore attendre, avant que les crèches s'installent dans nos maisons.
           
    Dans la maison, la crèche de Noël trouve souvent sa place sous l'ombre bienveillante de notre beau sapin de Noël.

 

  • Les toutes premières décorations en forme de boule de Noël étaient constituées de fruits (pommes, oranges ...) auxquels on ajoutait des petits motifs en papier et des hosties non consacrées.
       
        La boule de Noël multicolore d'aujourd'hui ne rappelle-t-elle pas les fruits des premières décorations ?
     
    En tout cas, il paraît qu'à la suite d'une mauvaise récolte de pommes en Alsace, un verrier de Strasbourg eut l'idée de les remplacer par des boules de verre ! L'idée plut tellement qu'un artisanat se développa.

    Dans les années 1830, à Lauscha (Allemagne) on produisait des "kugels" (boules de verre) qui étaient destinées à protéger la maison des mauvais esprits.
         
    Au milieu du XIXe siècle, ce sont les boules de Lorraine et de Bohême qui furent les plus appréciées. Les boules étaient en verre soufflé et peintes à la main.
  • boule de noel
  • Quant aux friandises (bonbons, confiseries, fruits secs ...) elles ne mirent pas longtemps pour faire leur entrée dans les décorations.
     
    Jusque dans les années 1950 c'est l'Allemagne et les pays d'Europe de l'est qui restent le coeur de production des ornements d'art. Les artisans travaillaient de nombreux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire et le bois. On fabriquait aussi des petits personnages en coton, des cheveux d'anges métalliques (origine lyonnaise).

        La boule de Noël qui décore les sapins est née à Meisenthal en Moselle.
  • Traditionnellement, on y accrochait des pommes mais en 1858, l'hiver fut si rigoureux qu'il n'y eut plus de pommes. Un artisan verrier eut l'idée pour donner quand même un peu de joie à la fête de créer des boules représentant une pomme et d'autres fruits.

    La boule de Noël était née.