La brioche vendéenne est une tradition.

Pour fêter Pâques, chaque famille faisait ou commandait au boulanger une brioche, une gâche ou une galette pacaude.

Chaque pays, chaque boulanger de campagne avait sa recette, son tour de main pour apporter sa touche à une recette commune à base de farine, d'oeufs et de beurre, parfumée à la fleur d'oranger ou à l'eau de vie, avec ou sans crème fraîche.

La pâte était mise plus ou moins longtemps à lever pour avoir un produit à la texture plus ou moins dense.

La brioche est plus légère que la gâche qui reste le produit le plus proche de la tradition.

Ce produit lié à l'origine à la fête de Pâques pour marquer la fin du Carême, et aux fêtes de famille est maintenant commercialisé toute l'année.

Il est de tradition chez nous de danser la brioche lors des mariages.

On commande une brioche unique (parfois 40 livres) pour l'ensemble des invités.

Cette brioche tressée, ronde de nos jours, est présentée à la marié sur un plateau, une civière que le marié et les invités doivent porter à bout de bras en dansant pour monter leur force.
(Saveurs du monde)


PROPORTIONS POUR UNE BRIOCHE A FAIRE EN MACHINE a pain (PETITE CUVE) :
- 275 g de farine
- 1 cuillère à café de sel
- 1 œuf
- 55 g de sucre
- 55 g de beurre
- 1 sachet de levure de boulangerie (allant pour 250 g de farine)
- 1 cuillère à soupe de crème fraîche
- 62,5 ml de lait tiède
- 1/4 de gousse de vanille
- 1/2 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger

 

 

Délayer la gousse de vanille et ses graines dans le lait tiède, laisser un peu infuser.
Retirer la gousse et mettre le lait vanillé dans la cuve.
Ajouter les autres ingrédients :

crème, eau de fleur d'oranger, beurre, sucre, sel, en terminant par la farine puis la levure (attention, elle ne doit pas entrer en contact avec les liquides).

Mettre sur programme "brioche", ou "sucré" ou sur tout autre programme permettant de faire de la brioche.

Cuire et déguster une fois refroidi.

(Marmiton)