peche_sardine_



Avec son dos bleu-vert et son ventre aux reflets argentés, ce petit poisson d'une vingtaine de centimètres,

voisin du hareng,

atteint sa pleine croissance entre mars et août.

        Poisson pélagique (des hautes mers) de la famille des clupéidés,

appelé sardiné par les Grecs en raison de son abondance en Sardaigne,

        la sardine se déplace en bancs serrés, de taille souvent impressionnante.

        Elles peuplent les mers tempérées d'Atlantique Nord,

de Méditerranée et du Golfe de Gascogne.
       
        Pêchée depuis l'antiquité,

elle était autrefois consommée fraîche directement sur les quais ou conservée au sel dans des barils.

Pressée, elle produisait une huile utilisée pour l'éclairage. 

       Ce n'est qu'au 19ème siècle que la conserve des sardines dans de  l'huile s'est réellement développée, et que la Bretagne est devenue le  berceau de cette industrie.


sardine_moyenne

       
        On en distingue différentes variétés, reconnaissables à leur taille,

qui  diffère selon leur provenance :


        - la petite d'Italie (entre 12 et 15 cm) très peu grasse, idéale quand elle est grillée

                                   sardine_grille


        - la moyenne (entre 15 et 20 cm) dont la chair plus savoureuse et plus dense autorise la préparation en friture

                                        sardine_d_italie

        - la grosse de Bretagne (entre 20 et 25 cm) appelée pilchard  ou royan

                                       sardine_grosse_de_bretagne

(en Charente-Maritime) qui se prête volontiers   à la préparation en filets ou farcies.